jeudi 18 juin 2020

regarder avec plaisir son travail enfin terminé !



 C'est très agréable de pouvoir regarder une photo et de pouvoir se dire " c'est moi qui l 'ai fait " ....


Si je ressens énormément de plaisir en regardant cette photo très anodine ; deux petites souris sagement assises sur leur chaise, c'est que celle ci retranscrit parfaitement l' ambiance que je voulais donner à cette pièce .

C'est vraiment gratifiant de voir que le résultat final correspond en tout point à ce que l'on avait imaginé. On oublie les heures de travail, les questionnements, les remises en questions, les doutes et surtout toutes les fois où il a fallut recommencer car le résultat n' était pas bon .


Une fois terminée, c'est une pièce assez sombre même si, ici, j' ai volontairement accentué son coté sombre en n'allumant pas les lumières et en prenant les photos de soir. J'ai imaginé cette pièce comme une grande boite où de chaque coté étaient installées des couchettes individuelles. Brusquement, je pense au film de Marilyn Monroe ;" certains l' aiment chaud" et aux scènes cultes dans le train de nuit ....  ?????

OUI, oui, c'est l' image de Marilyn Monroe dans sa couchette qui me vient à l 'esprit.

J 'imagine mes  souriceaux, la nuit, après l 'extinction des lumières. Je les vois très bien, tous les  5 mener la danse, sautant d'un lit à l' autre sans faire de bruit pour ne pas réveiller leur nourrice qui dort à poing fermé dans la pièce d' à coté. Bonne idée ces couchettes !!!!

merci Monsieur Billy Wilder pour l 'inspiration . :)




 Cette pièce a très peu de lumière naturelle. il y a juste une petite fenêtre en haut de l' échelle, entre les deux lits superposés. Et le choix de peindre le plafond dans une tonalité de bleu assez sourd ne me permet pas de la rendre plus lumineuse. Par contre, le choix de cette couleur va me permette d' en renforcer le coté " boite " et de donner un coté plus intimiste à la pièce toute entière. Le bleu du plafond atténue la hauteur des lits qui paraitraient encore plus imposants sous un plafond peint en blanc.



Malgré le fait qu 'elle ne soit pas très lumineuse, cette chambre a la chance d'être plutôt bien éclairée le soir par plusieurs éclairages. J'aime beaucoup le changement d'ambiance que l 'on obtient avec des sources de lumière differentes.  



 J' ai réalisé des lampes très simples pour cette pièce. Comme cette pièce est très colorée et que j 'ai mis beaucoup de détails dans la décoration, il était inutile de la charger encore plus avec des lampes très travaillées. Et je ne voulais pas que l' on remarque la présence des lampes quand elles étaient éteintes .







Pour fabriquer les lampes, j 'ai utilisé des globes que j' avais récupérés d'un lustre cassé. J' ai dû appeler au secours mon amie Catherine pour qu' elle m' aide à souder la tige de laiton sur la boule en verre. Je n 'y arrivais pas. Au bout de plusieurs essais, j 'ai craqué.  Parfois, il y a des choses qui nous résistent ... Catherine a réussi à la souder du premier coup. J 'étais trop heureuse du résultat pour me sentir vexée  !

Merci Catherine !!




En plus des éclairages au plafond, chaque lit a son éclairage personnel et individuel .




Quand on regarde cette pièce, on ressent vite une grande frustration. C'est la même frustration que
 l 'on ressent quand on visite un château et que  brusquement, on se retrouve bloqué à l 'entrée d' une pièce magnifique. La porte est grande ouverte mais il y a une barrière qui nous empêche d'aller plus loin. On peut juste regarder, jeter un coup d'oeil. On n 'a pas le droit de pénétrer dans la pièce.




Alors, on reste frustré sur le pas de la porte. Il y a pourtant plein de choses a découvrir et a admirer dans cette pièce.  Là bas, tout au fond, on aperçoit un lit avec une tapisserie jaune ... on voudrait tellement y aller pour y jeter un coup d'oeil. On aimerait regarder de plus prés ce que le petite souris à rangé sur son étagère. On comprend qu 'il y a des choses qui échappent à notre regard.




Et derrière cette porte, il y a quoi ?
La salle de jeux des enfants ? Une autre chambre ? la salle de classe ?
J' avoue que moi même je ne sais pas.
Si seulement, on pouvait aller ouvrir cette porte et découvrir ce qui se cache derrière.




Cette pièce on ne peut absolument pas la découvrir dans son ensemble en une seule fois. Il faut tourner la tête d'un coté puis de l'autre. On ne peut pas en avoir une vision complète du premier coup. 
Malgré une observation approfondie, on reste frustré car on ne peut pas aller plus loin. On imagine tous les petits détails qui échappent à notre regard . 


J 'ai le sentiment d 'avoir beaucoup progressé en travaillant sur cette pièce. Il y a quelques années, je ne me serais jamais lancée dans un travail aussi long en sachant qu 'il ne serait vu que partiellement. 
Quand j 'ai commencé à réaliser des pièces en miniature, mon approche était toujours la même
J' avais une approche très frontale. J' ai à chaque fois conçu mes décors pour qu' ils soient vus de face. C'était pour moi une évidence. On devait découvrir la totalité de la pièce au premier regard.

J' aime cela dans les grandes maisons de poupées ... on ouvre la façade et on découvre toutes les pièces d'un seul coup. C 'est magique ! et j 'adore ça. Ca me fait rêver.  Et toutes les pièces sont conçues de la même façon pour qu'on puisse en un seul regard en découvrir tous les trésors. 

C'est de cette manière que, moi aussi, j 'ai réalisé la première pièce de ma maison de souris .....





Le grand salon vert 


Je ne me suis posée aucune question au moment de sa construction. 
Cela me paraissait normal que la pièce puisse être admirée dans sa globalité et de face.
Pas de mysteres, tout est là, tout est dit. Et c 'est un travail très flatteur. 

Je vous rassure, j'aime toujours cette pièce .




J'ai conçue le petit salon bleu de la même manière. Même si, j'ai éffectué un travail très particulier sur l' idée du miroir et de son reflet, j'ai quand même conçue la pièce pour qu'elle soit vue dans sa globalité et de face. Elle est tournée vers nous. On n' a qu' a admirer .... 




J'ai procédé ainsi pour presque toutes les pièces que j'ai faites dans cette maison. On peut découvrir
 l 'intégralité de la scène des le premier regard . 





C'est en travaillant sur la chambre des souriceaux que j'ai commencé à me poser des questions. 
Est ce que je peux continuer à raconter ma petite histoire si on ne voit pas tout ? 
Je n'étais pas non plus prette à faire autant de travail si il ne pouvait pas être vu. J'ai beaucoup hésité et c 'est pourquoi j 'ai ouvert la perspective de la pièce pour nous permettre d'apercevoir l 'intérieur des lits. J'ai douté de ce choix jusqu'à la fin. C'est difficile d'accepter qu'une grande partie de son travail soit peu visible ou complètement masqué . 

C'est pourquoi, j 'ai pris beaucoup de photos des différents lits ,avant de tout mettre en place, pour garder un souvenir de ce travail. 




Et aujourd'hui, est ce que je regrette mon choix ? Non ... même en regardant à nouveaux ces photos. 
Est ce que c'est dommage de ne plus pouvoir voir tous ces petits détails dans l' intérieur des lits ?

NON !





En faisant le choix de vous empêcher d'entrer dans la pièce, je vous donne envie d'en voir plus. On tourne la tête à droite à gauche, on tend le cou pour apercevoir certains détails . C'est très frustrant , je comprends, mais tant pis !

Vous n 'êtes pas une petite souris, vous n' êtes pas invité à entrer. Vous pouvez juste jeter un coup d'oeil. Désolée, ici, c'est privé, c'est la chambre de 5 souriceaux. 

Vous n 'avez pas d'autre choix que de rester planter là , devant .... à vous d'imaginer ce qui ne vous est pas montré, à vous de rêver de vous transformer en petite souris, ...juste pour pouvoir aller voir .......
monter dans les lits, ouvrir les portes, les refermer, descendre les nombreux escaliers, regarder par les fenêtres .....
 Non, vraiment, je ne regrette pas mon choix.


 Il y a encore des choses à perfectionner. je dois finir la partie de l 'arbre sur la gauche. je dois terminer le poêle qui est sur la droite. Je pense que je prendrai le temps de faire un post sur la fabrication de celui ci quand il sera complètement terminé. Il manque encore la couronne tout en haut de la colonne. 



En attendant, je m'amuse à prendre des photos. C'est un plaisir bien mérité. Ce fut un travail long ; un projet qui est resté 3 ans en attente mais qui m'a permis de beaucoup progresser sur ma manière de raconter ma petite histoire. Je pense déjà à la prochaine pièce .... j 'hésite encore ...

Est ce que je commence par la chambre des parents qui est toujours en attente? Ou est ce que  je commence par la toute petite pièce qui se trouve derrière la porte à droite , à coté du poêle ? Normalement cette petite pièce est destinée à être une petite cuisine, salle de repos, pour la nourrice qui s'occupe des souriceaux.
Il y aura juste un évier, un fourneau et une petite table. J'aimerai travailler sur quelque chose de minimaliste  pour une fois, presque rien, juste l 'essentiel en opposition avec la chambre des petites souris qui est très compacte et dense. J'aime bien quand deux univers se répondent par opposition . Cela provoque toujours quelque chose d'intéressant. La chambre des parents, par sa nature et sa fonction , va être un projet beaucoup plus important et donc me demander beaucoup de travail. C 'est pourquoi j 'hésite à me remettre dessus même si j 'ai beaucoup avancé dans dans la construction de son volume.

Et si en attendant, de me lancer dans le travail d'une nouvelle pièce, je commençais par finir les tous petits projets que je commence et ne fini jamais comme des petits objets pour garnir et embellir ces pièces. J 'ai beaucoup de mal à me tenir à la broderie de coussins; la fabrication de petites boites,ou de petits objets. Je suis motivée, j 'achète même des kits parfois mais il reste dans les boites où je les range pour " au cas où " . Généralement , ils y restent bien au chaud .

                                               Est ce que je suis la seule à faire cela ?

lundi 8 juin 2020

étrange ...






Mon appareil photo est souvent beaucoup plus créatif que moi . J'adore cette photo . Et je parie tout ce que vous voulez , personne ne peut imaginer de quoi il s 'agit .... impossible ...



                               Cette photo, non plus, ne va pas beaucoup vous aider.


Vous donnez votre langue au chat ?
C 'est dangereux de " donner sa langue au chat " dans une maison de souris ( est ce que cette expression existe en dehors du français ? )

Un peu de patience, c 'est promis, vous aurez la solution .....



Le confinement a eu quelque chose de positif sur moi, j' ai eu beaucoup de temps pour travailler sérieusement sur ma maison de souris.
Et je me suis lancée dans un petit projet qui trottait dans ma tête depuis plusieurs années.
J 'ai toujours eu envie de faire un petit cabinet de curiosités, plus précisément une vitrine dans laquelle je pourrais entasser des trésors. 





J' ai pris beaucoup de plaisir à créer et dessiner un meuble avec des dimensions très particulières.
Je n 'avais pas beaucoup de place à l' endroit où je voulais le mettre mais par contre, j 'avais beaucoup de hauteur sous plafond .



je me suis amusée à faire un meuble tout en hauteur, pas très large et très maigre. Ce qui est bien dans la réalisation de cette maison de souris c'est que je n 'ai pas de style vraiment affirmé et reconnaissable. Je peux tout mélanger et m 'inspirer de beaucoup de choses.  Mes limites sont toujours les mêmes ... se sont toujours des limites techniques. Si je fais des choses à angles droits, des assemblages avec des tenons et des mortaises ... ça va ! Plus compliqué, je ne peux pas .






Je n 'avais jamais découpé du verre et j 'ai choisi la solution de facilité d'utiliser des plaques de verre pour les microscopes. J 'ai donc dessiné la taille de mes portes en fonction de la taille de celles ci .



Une fois fini, il faut la remplir ....
De quoi ?
DE TRESORS  ....
Je ne manque pas de jolies choses et de beaux objets .
De l 'argenterie ? De la faience ?

En fait, je n 'avais pas vraiment réfléchi à ce que j 'allais mettre précisement dedans .




j 'ai envoyé la photo à mon amie Nathalie pour lui dire que j 'avais fini ma vitrine et qu 'il ne me restait plus qu' à la remplir ...


"Génial, tu vas pouvoir exposer toutes les dents de lait récupérées par  tes souris !"

Elle est folle !!! Complètement folle ! C 'était déjà elle qui avait trouvé l 'idée si originale des petites souris nageant dans une bassine . https://miniaturemaisondesouris.blogspot.com/2017/08/joyeux-anniversaire-nell.html
En France nous avons une tradition enfantine. Quand un enfant perd une dent de lait, il la cache sous son oreiller et pendant la nuit, la petite souris vient chercher la dent et dépose en échange, une petite pièce de monnaie ou un petit cadeau.

Nathalie, a raison , mes souris ont obligatoirement une grande vitrine pour y exposer les plus belles dents qu 'elles ont trouvées sous les oreillers de nos enfants. Je n 'y avais pas pensé :)




                                               Voilà enfin  la photo ... de ces trésors


 Personne n' avait trouvé ? hein ?  Tout le monde a donné sa langue au chat ?

 C 'était introuvable ...






Oui , mes souris collectionnent les dents de lait que les enfants perdent et mettent sous l 'oreiller .




Il a suffit de tourner des petits supports en bois, de les peindre en noir et d'y ajouter sur certains des détails comme des perles pour pouvoir installer chaque petite dent de lait. Le simple fait de les installer sur un support leur donne cette apparence d'objets précieux . ( elles étaient déjà très précieuses pour moi , mais juste pour moi )



Mes filles, ont été hallucinées quand elles ont découvert que je gardais dans une boite toutes leurs dents de lait . Et encore plus ahuries quand elles ont compris ce que j 'allais  faire avec ....





Pourtant quoi de plus normal pour une famille de souris que de collectionner les dents de lait !
 Merci Nathalie pour ton grain de folie . Continue à te projeter dans cette maison, de me donner ton regard extérieur et d 'avoir des idées plus farfelues les unes que les autres. Je prends tout !


Avec la bonne idée, tout devient fabuleux. Je ne pouvais pas imaginer un petit cabinet aussi parfait que celui ci. Je suis ravie du résultat et de ce qu'il raconte ...


La suite ? Je voudrais faire une collection de moustaches de chat ....
helas, mon chat n 'a pas de poils et donc pas de moustaches aussi .

     ........................ dommage ................. :)



lundi 13 avril 2020

la fée " électricité "

Je trouve depuis toujours qu'il est important d'électrifier une maison de poupée . La lumière électrique donne un coté magique à tout ce que l'on fait. J' adore l' intimité qui est créé par l'éclairage d'une petite lampe. Cele change tellement l'atmosphère d'une pièce. J'aime beaucoup la pénombre qui envahit une pièce. On perd les contours de celle ci. On ne sait plus trop où commencent les murs. Seuls certains détails sont mis en valeur. Tout devient mystérieux. Je fais attention à ce que l'éclairage ne soit pas trop fort pour ne pas écraser la scène. Il faut que cela reste subtile et doux pour avoir une jolie ambiance. 


Je n 'ai pas encore trouvé la solution pour photographier correctement les lumières. J'obtiens toujours cet halo blanc et je perds du détail. Il doit y avoir une solution technique..


Pour cette chambre, j'ai choisi deux sortes d'éclairage. Le premier éclairage est l 'éclairage général de la pièce qui est situé au plafond et l' autre, est l' éclairage  intimiste de l 'intérieur de chaque lit .  



J'ai pensé à mettre aussi une petite ampoule pour éclairer la porte d'entrée de la chambre.  A la lumière du jour, on ne voit pas beaucoup les détails de celle ci. 




Pour les lits clos, j'ai éclairé seulement trois lits sur les quatre . Je ne voulais pas obtenir quatre carrés de lumière . J'imagine que l'ampoule du quatrième lit est cassée . Il faudra la réparer .... ou pas






Quand la pièce sera finie, on verra très peu l'intérieur des lits clos, c'est pourquoi je n 'ai pas mis de jolies lampes. J'ai opté pour un éclairage indirect que l'on ne voit pas .



J 'ai fait quelque chose de très simple, j' ai juste posé une ampoule à l 'intérieur des lits. Cela suffit à éclairer chaque lit suffisamment pour que l'on devine les petits détails .




Voilà, quand la lumière générale de la chambre est éteinte, chaque petit souriceau peut lire une histoire avant de s'endormir. 

vendredi 6 mars 2020

Photos souvenirs


       



          C'est la première fois que je dois absolument prendre des photos avant de finir une pièce. 




       Car, une fois, les murs de la chambre collés et le plafond installé je ne pourrais plus jamais regarder ce lit de face. J'en aurais une vision partielle. Le cadre a été installé à cet endroit juste le temps des photos. Quand le lit sera installé au fond de la pièce, on ne pourra plus voir le cadre. 





 Ce qui est très agréable avec les photos, c'est qu'il est très facile de changer l'ambiance et l'harmonie d'une pièce en variant l'éclairage. J'aime beaucoup faire cela. Cela transforme le rendu de mon travail et je suis souvent surprise.



Par exemple, celle ci est moins éclairée et j'aime bien ce rendu où la lumière est juste sur le lit et les colonnes. Je m' imagine une jeune princesse endormie .... et non , c'est pour une petite souris ! 




Une toute petite souris !






                 Prendre en photo des scènes miniatures est un exercice particulier. Pour ma part c'est un exercice difficile. Cette fois ci, ma soeur, est venue m'aider et c'est beaucoup plus facile à deux. 


                   On a passé un temps fou à faire des essais pour trouver la bonne lumière, celle qui donnerait le meilleur rendu des couleurs. N'étant pas des professionnelles de la photo, on a testé de nombreuses techniques pour avoir une grande profondeur de champs. On va l 'avouer, on a eu du mal, surtout quand rien n'est calé, ni collé et que tout tient avec du scotch. 



                             Mais, on s'est bien amusées et je trouve que le résultat est plutôt acceptable. 
Grace à elle, je vais avoir plein de souvenirs de mes lits clos. Je n' aurais pas de regrets, une fois qu'ils seront installés et posés dans la chambre.


                             Je me suis amusée à faire beaucoup de détails pour chaque lit même si j'étais consciente que ce serait difficile de les voir quand les lits seront installés dans la chambre. Je me suis fait plaisir. je me suis racontée une jolie histoire, rien que pour moi. Je crée des souvenirs à mes héros. Ca fait longtemps que ces petites souris hantent mes pensées. Chaque détail que je rajoute, les façonne, leur donne de la personnalité. Elles existent un peu plus.



         J'ai collé un timbre ancien provenant de la collection de mon arrière grand-pere dans le lit du bas. On ne le verra jamais mais moi, je sais qu'il est là. Depuis le début, je construis ma maison de souris comme une boite à trésors.







           J'ai mis ma première petite souris réalisée en pâte Fimo dans le lit du haut. C'était mes débuts, je n'ose pas dire qu'elle a au moins quinze ans. Elle est un peu grossière mais c'est la première et je tiens beaucoup à elle. J' étais très fière d'avoir réussi un truc aussi petit .... 




Ils ont chacun leur univers ......



Le lit de gauche, pour les garçons....
Le lit de droite pour les filles ...