vendredi 28 mai 2021

 



 Je commence enfin à travailler sérieusement sur le petit cagibi. Comme ce n'était pas une pièce très importante à mes yeux, je n'étais pas très motivée pour travailler dessus. Ce n 'était pas une priorité.

 Je montre beaucoup plus d'enthousiasme quand je m'attaque à un grand projet. Pourtant il est important d'avoir des petites pièces dans une maison





Au début de sa construction, je n'avais pas d'idées précises sur son utilisation. Sa taille a été déterminée par celle de la salle de bain. J'ai accentué la différence de proportion entre les deux pièces en abaissant le plafond.

 J'aime bien les contrastes. C'est à partir de cette réflection que je me suis dit qu'il serait interessant que ces deux pièces côtes à côtes soient très différentes. 
J'ai conçu la salle de bain comme une pièce assez minimaliste. Il y a très peu de meubles et d'objets. Et contrairement aux autres pièces de la maison, l'ambiance est assez monochrome dans les tons gris bleu.




C'est donc très naturellement que j'ai décidé de faire de cette toute petite pièce, un cagibi, une pièce remplie à raz -bord de tous et de n'importe quoi !!
Je voulais que visuellement, elle soit totalement encombrée et que l'on ait du mal à entrer dedans.



Depuis l'enfance je suis passionnée par l' Egypte ancienne. Et les premières photos qui m'ont fait rêver, sont celles en noir et blanc prises lors de la découverte de la tombe de Toutankhamon .


Ces photos pour moi, ont grandement participé à mon imaginaire .... aujourd'hui encore ...
je suis fascinée par cette accumulation d'objets. On les devine, sans bien comprendre leur forme exacte. On ne sait pas vraiment de quoi il s'agit. 

Sans avoir besoin de tels trésors, pour fantasmer, jadore les greniers où des générations entières ont accumulé des objets, vieux, inutiles, cassés, passés de mode, enfermés dans des malles ou rangés dans des cartons. J'ai toujours l'impression d'être face à un trésor à découvrir .

Je veux que mon petit cagibi devienne un vrai capharnaüm ..... rempli de choses oubliées, cassées, devenues inutiles .




Je me suis amusée à créer pour mon cagibi un compteur électrique. C'est lui qui éclaire aussi cette pièce.



J'ai fait deux grandes étagères pour commencer à remplir l'espace. Je pourrai accumuler sur celles ci plein de choses ....





J'ai installé une longue étagère au dessus de la petite fenêtre. J'ai accroché un rideau. C'est plus pour apporter un tache claire et une matière différente que pour cacher la vue. Il faut que je commence à mettre en place plein de détails.

J'ai mis sur cette étagère du haut, un petit vase spécial. J'y tiens beaucoup car il vient de loin, De Tasmanie. C'est un petit cadeau que Linda ( une-petite-folie) m'a offert la première fois que je l'ai rencontrée à Paris. Quand, je l'ai posé dans ce débarras, j'ai eu un doute car j'avais peur de vexer Linda et je l'ai enlevé. Je me suis dit qu 'elle pourrait mal prendre le fait que je traite son cadeau comme un objet délaissé ... et puis, j 'ai réfléchi ... je l'aime bien là où il est. Moi, je le vois et cela me rappelle ce joli souvenir.  

J'ai depuis des années rencontrés beaucoup de miniaturistes, de collectionneurs, d'artistes. J'ai fait beaucoup de rencontre grâce à ce blog aussi. Et je suis devenue amie avec beaucoup d'entre eux.





 J'ai reçu beaucoup de cadeaux et j'en ai fait aussi avec toujours le plaisir de partager .
Ce sont des témoignages importants de tous les liens que j'ai créés, les rencontres que j'ai faites durant toutes ces années.





La photos n'est pas exaustive  mais elle donne une idée des petits trésors que l'on m'a offert .
Ils ont tous une histoire. Mon amie catherine m'a offert la réplique du fauteuil de son grand père.
Le tapis est un cadeau de mariage de Caroline, les petites porcelaines sont de Christine Voirin , les quilles de Véronique Bailleul, le petit collier bleu vient d''Elizabeth (Studio E)..... Les deux petits cadres doré viennent du japon et les broderies sont toutes des cadeaux de Brigitte Delage.
Le petit pot blanc au rebord vert pale m'a été offert par mon amie Anne. 
Un jour, elle m'a envoyé une photo de ses derniers achats d'objets miniature à Londres. Je lui ai répondu qu'ils étaient tous très beaux, mon préféré étant ce petit pot  " il serait parfait pour ma maison de souris " :) . Et quand on a eu le chance de se voir beaucoup plus tard, j 'ai eu cette agréable surprise de recevoir en cadeau le petit pot.
Chaque petit objet me rappelle la personne qui me l'a offert.

Pendant des années, j'ai cherché un chapeau claque et je n'ai jamais réussi a trouver un chapeau correspondant à ce que je voulais. Un jour, au salon de Londres, je suis allée voir Marie France Beglan qui fait de très beaux costumes. Je lui ai demandé si elle pourrait m'en faire un. Elle m'a dit qu 'elle regarderait chez elle car elle en avait fait il y a longtemps. Un an après, elle n 'avait pas oublié ma demande et m' a montré un vieux chapeau qu'elle avait fait. C'était exactement ce que je cherchais. Elle me l'a offert . On se connait peu, on se croise depuis des années sur les salons miniature mais ce petit chapeau me touche à chaque fois que je le regarde. C'est un très joli souvenir.


 

En collant définitivement le petit vase de Linda , je me suis dit que je pourrais mettre dans cette pièce beaucoup des petits cadeaux reçus. Cela m' a donné une idée ... Et pourquoi pas demandé à tous de faire quelque chose pour cette pièce ? J'ai envoyé un mail en demandant " un cadeau pour mes souris ".
C 'est un peu inhabituelle comme demande, mais je trouvais que ce serait incroyable d'avoir dans cette petit pièce un témoignage des gens que j 'ai rencontrés, croisés dans des salons, dans d'autres pays.
 Ils m ont tous apporté quelque chose à un moment donné. J'ai beaucoup appris aussi en découvrant leur travail. Ces rencontres ont toujours été très enrichissantes et beaucoup sont devenus des amis précieux.
J' espère qu'ils accepteront le challenge et qu 'ils auront envie de participer. 

Mon amie Marie Laure m'a fait un escabeau et une paire de ski !! Isabelle m' a offert des pinceaux. Dominique m'a donné un joli globe que je vais recouvrir de poussière.
Je vais avoir plein de surprises mais je suis très heureuse de cette idée.

Je voudrais réaliser de vieux balais, de vieux outils. J'ai fais de vieux sacs de voyages, des valises ... Que peut on trouver dans un cagibi ???  C 'est une bonne question...

J 'ai essayé sans succès de faire des grosses bobines de ficelle. Je n'ai pas trouvé le truc. 
Cela va être très interessant de mettre tous ces objets ensemble. J' adore l'idée de me retrouver face à un vrai capharnaüm ... il va y avoir du boulot ... cela ne va pas être si simple finalement mais c 'est motivant !

jeudi 18 mars 2021

merci pour votre patience



Merci beaucoup pour votre patience, car il ne fallait pas être trop pressé pour voir enfin cette partie de la maison terminée. J'avais commencé le volume de cette pièce en même temps que les deux salons et puis je l 'avais laissé en attente. C'est pourtant la partie la plus importante car elle contient l 'escalier qui va  desservir toutes les pièces.




    Pour l 'instant, seulement, deux étages sont entièrement finis sur les sept que comprendra la maison. Il reste encore à assembler toutes les pièces déjà finies  pour sculpter et travailler l 'aspect du bois . Mais avant de les fixer définitivement dans l 'armoire, il faut que je peigne l 'intérieur de celle-ci pour créer un décor de nature que l 'on apercevra par les fenêtres. J 'espère faire cela cet été.



Je ne sais pas pourquoi j 'ai commencé par les étages supérieurs de la maison. Quand j 'aurai fini de grimper tout en haut, jusqu 'au grenier, je redescendrai pour m' attaquer à la cuisine, la salle à manger et les autres étages inférieurs. Mais aujourd'hui, je suis contente de voir cette cage d'escalier finie.





Le palier du premier étage est devenu un petit bureau que j'ai aménagé comme un petit cabinet de curiosités où Monsieur Souris expose ses trésors, dents de lait et griffes de chats.


Je regrette que cette pièce soit si petite car j'avais beaucoup d'idées pour d'étranges collections. Je vais devoir les garder en réserve pour d'autres pièces ... entrepôts, caves ou greniers . C'est frustrant de ne pas avoir assez de place.




      Je n'ai pas beaucoup l'habitude de travailler sur de tout petits objets.
Le démarrage est toujours difficile car j'ai tendance à essayer plein de choses que je trouve toujours trop grossières au début. Et puis à force de remplir ma poubelle d'échecs et de mauvaises idées, il y a toujours un déclic.
Quand je n'ai pas d'idées, je commence toujours par faire le tour de mes tiroirs pour faire l'inventaire de ce que j'ai en réserve .
Depuis de nombreuses années, je garde beaucoup de choses pour mes miniatures. Je garde des papiers anciens, des tissus, des bidules, des trucs et beaucoup de " merdouilles" aussi, selon ma famille.
 J'avais dans une boite plein de petits cadres avec leurs vitres, qui m'ont été offerts par une amie. Ils sont très fins et très délicats. Je les gardais précieusement pour le jour où je pourrais les utiliser tous ensemble. En ouvrant la boite où ils étaient rangés cela a fait tilt !!! Et j'ai su ce que j'allais mettre dedans ... des souvenirs, en hommage à mon arrière grand père .



Mon arrière grand père était un collectionneur de timbres. C'était une vraie passion pour lui et il les a collectionnés toute sa vie. Je ne me suis jamais intéressée aux timbres mais, cette année, en débarrassant des affaires de famille, je suis tombée sur des boites remplies de petites enveloppes contenant des timbres. C'était très touchant de découvrir ces petites enveloppes annotées de sa main. Il les rangeait par pays et par année. J'ai pris plaisir à les regarder, aucun timbre rare mais tous très anciens et parfois très beaux. En trouvant les petits cadres, j'ai tout de suite pensé à les encadrer. J'ai choisi d'encadrer des timbres d'une même couleur. Le plus difficile a été de trouver des timbres sans la tête d'une personne illustre. C'est fou ce besoin de vouloir mettre sa tête, sur un timbre, une pièce, un billet quand on est un peu connu. Heureusement, j'ai trouvé de jolis timbres, japonais, allemand, hongrois .. sans têtes !
J'aime beaucoup le rendu de ces petits cadres sur le vieux mur rouge.



J'ai rempli la totalité des casiers du bureau avec de vieux papiers anciens. J'ai fait des lettres et de vieux livres. J'ai trouvé sur un site internet un petit crâne d'oiseau. J'y ai aussi acheté un crâne de musaraigne mais je n'ai pas encore trouvé d'endroit où le poser. J'ai fait deux petit cadre rond et j 'y ai mis, dans le plus grand, une marguerite séchée et dans le plus petit, des ailes de mouche. 



J'ai vraiment aimé travailler cette petite pièce sur le thème du cabinet de curiosités. Cette haute vitrine ancienne remplie de dents de lait donne le ton. Je rêve d'ajouter à cette collection des griffes de chat. Par contre, je n'ai pas encore trouvé la bonne idée pour mettre en valeur des moustaches de chats. Elles sont très fines mais très rigides et elles  ne se laissent pas mettre en forme facilement. J'attends le jour où je trouverai un moyen de les mettre en valeur. Je remercie tous mes amis qui ont eu la gentillesse de me garder précieusement les moustaches "tombées" de leur chat. Aucun chat n'a été torturé, je le précise et des moustaches ont même traversé l 'océan pour venir jusque dans ma maison de souris. Je les garde toutes précieusement.


Je me suis amusée a créer des cartes anciennes. 
J'en ai encadrée une et je l'ai accrochée au mur. J'ai posé les autres sur le bureau.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              J'ai mis en valeur des petits fossiles, des coquillages et une petite mâchoire de poisson achetée il y a longtemps lors de mon premier salon à Philadelphie. Elle a attendu 6 ans, sagement, dans un de mes tiroirs avant de trouver sa place.                                                                                             



J'ai laissé très longtemps en attente cette pièce car je ne savais pas encore ce qu'elle allait devenir.  C'est très tardivement que j 'ai eu l'idée d'en faire un petit bureau.



C'est un lieu de passage, on voit les escaliers creusés dans l'arbre. Ils sont le centre de la maison et ils s'enroulent autour d'un immense conduit de cheminée qui traverse la maison sur plusieurs étages. 




Quand j'ai réalisé ce petit poêle, j'ai eu l'idée d'installer à l'intérieur une petite ampoule. J'ai mis derrière la vitre un morceau de plastique orangé qui donne l' illusion du feu quand le poêle est allumé. 




Ce fut un vrai défi pour moi de rendre intéressante cette pièce avec un volume très vertical. L'idée d'une avancée couverte donnant sur le hall ne m'est pas venue tout de suite . C'est devenu la partie la plus intéressante de cette pièce, lui donnant tout son cachet. Je l'ai voulue très simple, en bois, juste décorée de petites peintures. Les grandes guirlandes de fleurs lui donnent beaucoup d'allure .



             Pour les peintures, j 'ai choisi de faire des petits tableaux printaniers et lumineux.



J'ai pu, grâce à la couleur, traiter cette pièce en deux parties bien distinctes. J'ai travaillé les murs du bureau dans des tons de vieux rouge brique. Les meubles peints en noir apportent beaucoup de contraste avec la couleur des murs. Pour le haut, j'ai utilisé plusieurs tons de vert. Ceux ci sont plus doux et apportent moins de contraste que le rouge choisi pour le bas. Ils augmentent la hauteur de la pièce. le choix de deux couleurs aussi différentes permet de bien distinguer les deux espaces différents. 


 
J'aime beaucoup cette partie de l'escalier. C'est à la fois un balcon donnant sur le hall et un passage permettant d'aller dans les pièces du deuxième.


                                Sur cette photo, on voit comment l'escalier est taillé dans l'arbre . 


 Et en penchant la tête , on peut apercevoir une première porte donnant sur une petite pièce avec une fenêtre ; les toilettes !!!
Comme la porte est fermée, je n'ai pas eu à les faire. Ce couloir doit nous conduire sur d'autres pièces . Au fond il y a la salle de bain et en face des toilettes, une autre petite pièce, un débarras.




 
Ce petit débarras est mon nouveau défi. Cette pièce minuscule est à coté de la salle de bain. 
Je voudrais réussir à transformer ce petit endroit en véritable capharnaüm pour faire un contraste avec la salle de bain qui est minimaliste. Je vais écrire dès que possible un post au sujet de ce nouveau projet car je vais avoir besoin de votre aide ....  

                                suite au prochain numéro !


Prenez soin de vous et à bientôt 










jeudi 7 janvier 2021

fin de l 'Année 2020

C'est une nouvelle Année qui commence. C'est difficile de parler de celle qui vient de se terminer. Elle a été tellement imprévisible. Je manque de recul pour comprendre le véritable impact qu'elle a eu sur nos vies à tous. Et cette fin d'année qui est d'habitude une période de fêtes à été très bizarre. 

Pour la première fois, je n'ai pas eu envie de décorer ma maison pour Noël. Pour la première fois, je n'ai pas acheté de sapin, je n'ai pas accroché de couronne sur ma porte, ni sorti de leurs cartons toutes les décorations de Noël. Je n'ai pas eu envie de le faire. 

 Par contre, j'ai eu envie de mettre un sapin dans ma maison de souris. 




J'ai toujours voulu décorer ma maison de souris pour la période de Noël et je n'ai jamais trouvé le temps de le faire. Du coup, cette année j'ai consacré, enfin, tout mon mois de décembre à ne faire que cela !

C'était génial ! et ça m' a fait un bien fou !!!!!!

            


 
  J'avais acheté il y a plusieurs années un très joli sapin lors d'un salon et j'avais trouvé chez différents artisans de jolies boules de Noël. Hélas, quand j 'ai voulu les accrocher dans mon sapin, je me suis rendu compte que je n 'avais pas assez de décorations et que mon sapin paraissait tout vide.
 J'ai donc dû fouiller dans mes tiroirs pour trouver de quoi en fabriquer ... rubans, perles, apprêts de bijouterie, paillettes et breloques anciennes.




 Etrangement je ne suis pas très à l'aise avec les toutes petites choses en miniature. Je préfère travailler les volumes des pièces ou les meubles. J 'ai beaucoup de mal à être patiente ... je m 'énerve vite 




J' étais tellement pressée de pouvoir installer mon sapin dans le grand salon vert et voir à quoi il ressemblerait avec tous les cadeaux à son pied .




Il n'y a pas de doutes, je pense que cette année les petites souris vont être très gâtées .
Je vais essayer chaque année de faire d'autres décorations pour continuer à décorer la maison. Je pourrai broder des chaussettes de Noël pour les accrocher au dessus de la cheminée, faire un décor pour la table... je ne manque pas d'idées.

 Celle qui me tenait le plus à coeur depuis longtemps, c'était de créer de grandes guirlandes de fleurs pour décorer le grand escalier. C'est pourquoi, en plus du sapin, cette année, j'ai passé tout mon mois de Décembre à coller des pétales en papier !




J'ai la chance d'avoir pour amie Pascale Garnier, qui depuis des années crée des kits pour faire des fleurs miniatures. Je lui ai demandé de faire pour moi un travail de coloriste très particulier. Elle a eu la gentillesse d'essayer de faire des coloris très nuancés pour se rapprocher au mieux de mon idée.
Elle m 'a proposé un très grand choix de couleurs et je n 'ai eu qu'à choisir . Un vrai luxe !



 J'ai passé plusieurs semaines à coller des pétales sur des tiges. C'est quand j'ai eu beaucoup de fleurs terminées que j 'ai pu les choisir et les mettre en forme, repeindre certains pétales avec de l'aquarelle et ajouter des feuilles .  




Autant je trouve fastidieux et long le travail qui consiste à coller chaque pétale, un par un, autant j'adore arranger les différentes fleurs entre elles .



C'est un travail très agréable et on oublie vite les heures passées à confectionner chaque fleur.



Cela fait longtemps que Pascale Garnier crée des kits. Ces kits sont vraiment à la portée de tous. Il y a beaucoup de fleurs différentes.
J'ai une préférence pour certains kits comme celui des roses anciennes, des hortensias à tête plate et les orchidées ... mais il y en a beaucoup d'autres .
Vous pouvez lui demander la liste de toutes les fleurs et lui passer une commande directement. Ces kits existent aussi dans la version Anglaise et allemande.

voici son mail où vous pouvez lui écrire.        pascale-garnier@sfr.fr




Les kits sont très faciles à faire. Il ne faut pas beaucoup d'outils; de la colle, des pinces, des ciseaux et surtout un outil pour embosser les petits pétales en papier. ( ici sur la photo , le kit des hortensias à tête plate )



Dans un kit, on trouve toutes les explications et le matériel nécessaire pour réaliser plusieurs fleurs.
Une fois que l'on a acheté un kit, on n'est pas obligé d'en racheter un autre de la même fleur, on peut seulement recommander des recharges de pétales. Si vous avez des questions, écrivez directement à Pascale. Elle saura mieux vous répondre que moi et en Anglais ;) 



Pascale et moi , nous avons une autre passion commune, le jardinage et les roses anciennes.
Ces guirlandes ont été très longues à réaliser mais le résultat est magique. Je n'ai plus qu'à écrire un nouveau post pour vous montrer où elles ont été accrochées ..... dans une nouvelle pièce que vous ne connaissez pas encore .



Patience !



En attendant , je vous souhaite à tous une bonne et heureuse Année comme le veut la tradition.
En 2021 , nous devons rester optimiste et en bonne santé .


mercredi 23 décembre 2020

JOYEUX NOEL !


 




       

                                        Je vous souhaite à tous un Joyeux Noël !



jeudi 18 juin 2020

regarder avec plaisir son travail enfin terminé !



 C'est très agréable de pouvoir regarder une photo et de pouvoir se dire " c'est moi qui l 'ai fait " ....


J' éprouve beaucoup de plaisir à regarder cette photo très anodine ; deux petites souris sagement assises sur leur chaise. Cette photo décrit parfaitement l' ambiance que je voulais donner à cette pièce .

C'est vraiment gratifiant de voir que le résultat final correspond en tout point à ce que l'on avait imaginé. On oublie les heures de travail, les questionnements, les remises en questions, les doutes et surtout toutes les fois où il a fallut recommencer car le résultat n' était pas bon .


 C'est une pièce assez sombre, même si, ici, j'ai volontairement accentué son coté sombre en n'allumant pas les lumières et en prenant les photos de soir. J'ai imaginé cette pièce comme une grande boite où de chaque coté étaient installées des couchettes individuelles. Brusquement, je pense au film de Marilyn Monroe ;" certains l' aiment chaud" et aux scènes cultes dans le train de nuit ....  ?????

OUI, oui, c'est l' image de Marilyn Monroe dans sa couchette qui me vient à l 'esprit.

J 'imagine mes souriceaux, la nuit, après l'extinction des lumières. Je les vois très bien, tous les  5 mener la danse, sautant d'un lit à l' autre sans faire de bruit pour ne pas réveiller leur nourrice qui dort dans la pièce d' à coté. Bonne idée ces couchettes !!!!

merci Monsieur Billy Wilder pour l 'inspiration . :)




 Cette pièce a très peu de lumière naturelle même si j 'ai pensé à poser une petite fenêtre en haut de l' échelle, entre les deux lits superposés. Et le choix de peindre le plafond dans une tonalité de bleu assez sourd ne me permet pas de la rendre plus lumineuse. Par contre, le choix de cette couleur va me permette d' en renforcer le coté " boite " et de donner un coté plus intimiste à la pièce toute entière. Le bleu du plafond atténue la hauteur des lits qui paraitraient encore plus imposants sous un plafond peint en blanc.




   Comme cette pièce est très colorée et que j 'ai mis beaucoup de détails dans la décoration, j'ai choisi de faire des lampes très simples. 




J'aime beaucoup les différentes ambiances que l 'on arrive à obtenir avec plusieurs éclairages .




Pour fabriquer les lampes, j 'ai utilisé des globes que j' avais récupérés d'un lustre cassé. J' ai dû appeler au secours mon amie Catherine pour qu' elle m' aide à souder la tige de laiton sur la boule en verre. 
Je n 'y arrivais pas. Au bout de plusieurs essais, j 'ai craqué. Parfois, il y a des choses qui nous résistent ... Catherine a réussi à la souder du premier coup.J'étais trop heureuse du résultat pour me sentir vexée .

                                                                Merci Catherine !!




En plus des éclairages au plafond, chaque lit a son éclairage personnel et individuel .




Quand on regarde cette pièce, on ressent vite une grande frustration. C'est la même frustration que
 l 'on ressent quand on visite un château et que  brusquement, on se retrouve bloqué à l 'entrée d' une pièce magnifique. La porte est grande ouverte mais il y a une barrière qui nous empêche d'aller plus loin. On peut juste la regarder de loin, jeter un coup d'oeil.



Alors, on reste frustré sur le pas de la porte. Il y a pourtant plein de choses a découvrir et a admirer dans cette pièce.  Là bas, tout au fond, on aperçoit un lit avec une tapisserie jaune ... on voudrait tellement y aller pour y jeter un coup d'oeil. On aimerait regarder de plus prés ce que la petite souris a rangé sur son étagère. On comprend qu 'il y a des choses qui échappent à notre regard.




Et derrière cette porte, il y a quoi ?
La salle de jeux des enfants ? Une autre chambre ? la salle de classe ?
J' avoue que moi même je ne le sais pas.
Si seulement, on pouvait aller ouvrir cette porte et découvrir ce qui se cache derrière.




Cette pièce on ne peut absolument pas la découvrir dans son ensemble en une seule fois. Il faut tourner la tête d'un coté puis de l'autre. On ne peut pas en avoir une vision complète du premier coup. 
Malgré une observation approfondie, on reste frustré car on ne peut pas aller plus loin. On imagine tous les petits détails qui échappent à notre regard . 


J 'ai le sentiment d 'avoir beaucoup progressé en travaillant sur cette pièce. Il y a quelques années, je ne me serais jamais lancée dans un travail aussi long en sachant qu 'il ne serait vu que partiellement. 
Quand j 'ai commencé à réaliser des pièces en miniature, mon approche était toujours la même
J' avais une approche très frontale. J' ai, à chaque fois, conçu mes décors pour qu' ils soient vus de face. C'était pour moi une évidence. On devait découvrir la totalité de la pièce au premier regard.

J' aime cela dans les grandes maisons de poupées ... on ouvre la façade et on découvre toutes les pièces d'un seul coup. C 'est magique ! et j 'adore ça. Ca me fait rêver.  Et toutes les pièces sont conçues de la même façon pour qu'on puisse en un seul regard en découvrir tous les trésors. 

C'est de cette manière que, moi aussi, j 'ai réalisé les premières pièces de ma maison de souris .....





Le grand salon vert 


Je n 'avais jamais réfléchi à cela avant .
Cela me paraissait normal que la pièce puisse être admirée de face et dans sa globalité en un seul regard.
Pas de mysteres, tout est là, tout est dit. Et c 'est un travail très flatteur. 

Je vous rassure, j'aime toujours cette pièce .




J'ai conçue le petit salon bleu de la même manière. Même si, j'ai effectué un travail très particulier sur
 l'idée du miroir et de son reflet et que pour cette raison , on est obligé de la regarder de face pour que cela fonctionne . 




Sans réfléchir, j'ai procédé ainsi pour toutes les pièces que j'ai faites dans cette maison. On peut découvrir l'intégralité de la scène des le premier regard . 





C'est en travaillant sur la chambre des souriceaux que j'ai commencé à me poser des questions. Il y avait la difficulté de faire tenir cinq lits dans un espace limité.
Est ce que je peux continuer à raconter ma petite histoire si on ne voit pas tout ? 
Je n'étais pas  prête à faire autant de travail si il ne pouvait pas être vu. C'est difficile d'accepter qu'une grande partie de son travail soit peu visible ou complètement masqué . 
 J'ai beaucoup hésité et c'est pourquoi j'ai ouvert la perspective de la pièce pour nous permettre d'apercevoir l'intérieur des lits. J'ai douté de ce choix jusqu'à la fin.  . 

C'est pourquoi, j 'ai pris beaucoup de photos des différents lits ,avant de tout mettre en place, pour garder un souvenir de ce travail. 




Et aujourd'hui, est ce que je regrette mon choix ? Non ... même en regardant à nouveaux ces photos. 
Est ce que c'est dommage de ne plus pouvoir voir tous ces petits détails dans l' intérieur des lits ?

NON !





En faisant le choix de vous empêcher d'entrer dans la pièce, je vous donne envie d'en voir plus. On tourne la tête à droite à gauche, on tend le cou pour apercevoir certains détails . C'est très frustrant , je comprends, mais tant pis !

Vous n 'êtes pas une petite souris. Désolée, ici, c'est privé, c'est la chambre de 5 souriceaux. 

Vous n 'avez pas d'autre choix que de rester planter là , devant .... à vous d'imaginer, à vous de rêver de vous transformer en petite souris, ...juste pour pouvoir aller voir .......monter dans les lits, ouvrir les portes, les refermer, descendre les nombreux escaliers, regarder par les fenêtres .....

 Non, vraiment, je ne regrette pas mon choix.


 Il y a encore des choses à perfectionner. je dois finir la partie de l 'arbre sur la gauche. je dois terminer le poêle qui est sur la droite. Je pense que je prendrai le temps de faire un post sur la fabrication de celui ci quand il sera complètement terminé. Il manque encore la couronne tout en haut de la colonne. 



En attendant, je m'amuse à prendre des photos. C'est un plaisir bien mérité. Ce fut un travail long ; un projet qui est resté 3 ans en attente mais qui m'a permis de beaucoup progresser sur ma manière de procéder. Je pense déjà à la prochaine pièce .... j 'hésite encore ...

Est ce que je commence par la chambre des parents qui est toujours en attente? Ou est ce que  je commence par la toute petite pièce qui se trouve derrière la porte à droite , à coté du poêle ? Normalement cette petite pièce est destinée à être une petite cuisine, salle de repos, pour la nourrice qui s'occupe des souriceaux.
Il y aura juste un évier, un fourneau et une petite table. J'aimerai travailler sur quelque chose de minimaliste  pour une fois, presque rien, juste l 'essentiel en opposition avec la chambre des petites souris qui est très compacte et dense. J'aime bien quand deux univers se répondent par opposition . Cela provoque toujours quelque chose d'intéressant. La chambre des parents, par sa nature et sa fonction , va être un projet beaucoup plus important et donc me demander beaucoup de travail. C 'est pourquoi j 'hésite à me remettre dessus même si j 'ai beaucoup avancé dans dans la construction de son volume.

Et si en attendant, de me lancer dans le travail d'une nouvelle pièce, je commençais par finir les tous petits projets que je commence et ne fini jamais comme des petits objets pour garnir et embellir ces pièces. J 'ai beaucoup de mal à me tenir à la broderie de coussins; la fabrication de petites boites,ou de petits objets. Je suis motivée, j 'achète même des kits parfois mais il reste dans les boites où je les range pour " au cas où " . Généralement , ils y restent bien au chaud .

                                               Est ce que je suis la seule à faire cela ?